Écoutez
Coefficient de marée à Voir les marées

Masque obligatoire dans l'hyper-centre

Catégorie(s) : Actualités

Comme annoncé lors du dernier conseil municipal, Jean François Fountaine Maire de La Rochelle en accord avec le Préfet de la Charente –Maritime a pris un arrêté qui rend obligatoire le port du masque sur le Vieux-Port et dans le centre-ville à partir du mercredi 22 juillet et ce jusqu’au 31 août.

Compte tenu de l’évolution de la situation sanitaire et du relâchement constaté au niveau national dans l’application des mesures de prévention (distance physique, lavage des mains, port du masque…), la Ville de La Rochelle a décidé d’agir en rendant le masque obligatoire dans les rues les plus fréquentées du centre-ville à commencer par le Vieux-Port. L'obligation s'appliquera toute la journée. Cette décision vise à  prévenir un potentiel rebond de l’épidémie en période d’affluence touristique

Retrouvez ici le périmètre de l’obligation du port du masque. 

De la pédagogie aux sanctions

La police municipale fera respecter cet arrêté avec, dans un premier temps, une étape où la pédagogie primera. Cependant, des sanctions pourront être appliquées dès le début du mois d’août en cas de non-respect de cette obligation.

 À noter :

A défaut d’un masque de protection, les personnes peuvent porter une protection réalisée par d’autres procédés à la condition que ceux-ci couvrent totalement le nez et la bouche.
L’obligation de port d’un masque de protection prévue ne s’applique pas aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires.

Foire aux questions

Pourquoi imposer le port du masque en extérieur ?

Le masque doit être porté quand le respect de la distance physique d’1 m entre 2 personnes ne peut être garanti, ce qui est fréquemment le cas sur le port, les marchés et dans les rues concernées par l’arrêté.

Un Maire peut-il imposer le port du masque dans la ville ?

La décision s’applique sur un périmètre précis et est limité dans le temps (jusqu’au 31 août). La décision ne s’applique pas aux enfants de moins de 11 ans, aux personnes en situation de handicap ou porteuses de certaines pathologies où le port du masque est contre-indiqué.

La Ville distribue-t-elle des masques pour accompagner la décision ?

Depuis le début du mois de mai, la Ville de La Rochelle a distribué plus de 50 000 masques réutilisables à la population rochelaise. Des masques sont encore disponibles à l’accueil des service municipaux, place de l’Arsenal et dans les 3 mairies de proximité.

À vélo, le port du masque est-il obligatoire ?

Oui, l’arrêté concerne toute personne de plus de 11 ans qui circule dans le périmètre de l’arrêté. Y compris pour les personnes qui se déplacent à vélo.

Quel est le montant de l’amende ?

Le non port du masque dans les espaces clos concernés par l’arrêté du 10 juillet 2020 peut être puni d’une amende de 135 €. Le non port du masque dans le périmètre de l’arrêté municipal peut être puni d’une amende de 38 €.

Porter un masque, c'est risquer une intoxication au dioxyde de carbone

FAUX. Une récente étude a été réalisée sur des personnes portant un masque FFP2 (le plus étanche).

L’étude a consistait à faire faire de l'exercice d'intensité moyenne à soutenue pendant plus d'une heure à ces personnes afin de mesurer leur niveaux d'oxygène et de CO2 dans le sang. Aucune modification n’a été décelée.  Certes, il est possible d’accumuler un peu plus de dioxyde de carbone à l'intérieur du masque qu'à l'extérieur, mais il n'est pas démontré que cela entraîne une augmentation du volume de CO2 dans le sang chez les individus masqués.

Les masques sont inutiles parce que les virus sont plus petits que les mailles

FAUX. Ce n'est pas la taille du virus qui compte mais celle des particules. Le virus en lui-même ne peut pas pénétrer le masque. Il est véhiculé par des particules plus ou moins grosses. Les particules émises par la toux ou la parole sont majoritairement de grande taille. Ces particules de plus de 5 microns vont totalement être arrêtées par les mailles du masque, testé pour faire barrière à des particules de 3 microns. Les petites particules, d'un micron voire moins, sont en partie stoppées par les masques car elles peuvent se coller à des fibres de façon aléatoire.

Il faut jeter son masque en tissu après 10 lavages

VRAI ET FAUX. Tout dépend du masque en tissu et de son état, car tous ne se valent pas. Il y a d'abord ceux achetés dans le commerce. S'ils sont labellisés aux normes Afnor cela veut dire qu’ils ont été testés. Il est indiqué que ces masques peuvent subir au moins 10, 20, 30 lavages et repassages.

Si le masque est fait maison, il faut s'assurer que le textile n’est pas altéré, que les élastiques restent suffisamment performants pour bien couvrir le visage, qu'ils ne sont pas trop grands ou abîmés. En règle général, ces masques peuvent être lavés 10 fois minimum. Mais il est nécessaire de prendre en compte l’état du masque pour savoir s’il est toujours utilisable ou non.

Puis-je retirer mon masque pour boire et manger ?

Oui, manger, boire ou fumer sur l’espace public est incompatible momentanément avec le port du masque.

Je n’ai pas de masque, puis-je utiliser une autre protection ?

Oui, le port du masque ne protège pas la personne qui le porte mais évite la dispersion de postillons potentiellement contaminés dans l’air et sur les surfaces. Cette protection collective peut être obtenue également avec un foulard, bandana ou une protection qui couvre le nez et la bouche.

Masque ou visière ?

Le masque offre une meilleure protection que la visière. Celle-ci peut être utilisée en complément d’un masque chirurgical dans certaines situations professionnelles nécessitant une protection du visage et des yeux.

Publié le : 21 juillet 2020

Dernière mise à jour : 29 juillet 2020

Ajouter à mon agenda

Agenda