Écoutez
Coefficient de marée à Voir les marées

Cohésion sociale et solidarité

Les initiatives solidaires de proximité se sont multipliées durant la crise sanitaire

La crise sanitaire longue que nous avons traversée a poussé un nombre élevé de personnes à se tourner vers les structures d’aides accessibles localement. Le CCAS de La Rochelle a ainsi joué un rôle essentiel auprès des habitants fragilisés, pour les épauler dans leurs démarches et les orienter pour des besoins financiers ou logistiques ponctuels. Nombre d’associations du territoire ont également été particulièrement présentes, pour fournir une aide alimentaire essentielle : repas chauds, paniers de légumes, etc. La Ville a exonéré les associations qui occupent des locaux municipaux du paiement des redevances, loyers et charges jusqu’à la fin de la crise sanitaire.

Confinement ou canicule, le registre des personnes vulnérables apporte une aide essentielle

Toutes les personnes inscrites sur ce registre (inscription volontaire par la personne elle-même ou par un tiers) ont été appelées par la Ville après l’annonce des confinements successifs. Les personnes identifiées comme étant dans une situation potentiellement risquée ont été recontactées pour leur proposer la mise en place d’aides ou de soutien à domicile. Lors du premier confinement, une centaine de personnes a ainsi pu être identifiée comme étant en grande difficulté, ce qui a permis un suivi plus régulier les mois suivants Le voisinage des personnes âgées, isolées, s’est également mobilisé pendant cette période, à l’instar des actions engagées par l’association « voisins solidaires ».

« Grande oreille », Réseau entraide, plateforme internet, les initiatives solidaires foisonnent

Le centre social et culturel Christiane Faure a lancé, fin 2020, une action de mise en relation des habitants du centre-ville baptisée « La grande oreille ». Elle met en relation les personnes qui cherchent de l’aide et celles qui en proposent. Avec ce même souci de mise en relation, le CCAS mène également une réflexion autour de la constitution d’un « Réseau de solidarité citoyenne ». La Ville a, quant à elle, créé une plateforme internet pour assurer la connexion entre les bénévoles et les associations.

Aux arbres citoyens ! : la collecte solidaire des fruits et légumes excédentaires

L’association créée à La Rochelle a rapidement rencontré son public : des propriétaires de fruitiers débordés par l’excédent soudain de fruits et des bénévoles prêts à les récolter et à les redistribuer. Les récoltes souvent abondantes sont données localement auprès des associations et organismes tels que la Banque alimentaire, les Restos du cœur, le Secours populaire, l’Escale, Horizon Habitat Jeunes, L’épi solidaire, qui se chargent de les distribuer. Une démarche qui permet tout à la fois de lutter contre le gaspillage, de proposer des fruits sains, locaux et de saison, et d’encourager l’entraide, la solidarité et le vivre-ensemble.

La direction Espaces verts et Propreté urbaine favorise l’emploi et l’insertion

En passant des marchés publics auprès de structures d’insertion (Diagonales, Fraternité, Escales) ou des entreprises adaptées (ESAT ou CAT), la Ville, par sa direction Espaces verts et Propreté urbaine, contribue à employer des personnes exclues du marché du travail, sur des tâches utiles à la collectivité : la maintenance, l’entretien, l’embellissement de l’espace public.

 

Le Potager d’à côté : lutter contre le gaspillage et soutenir une entreprise sociale et solidaire

La Rochelle a répondu favorablement à la proposition de l’entreprise sociale et solidaire Le Potager d’à côté de devenir une « ville du partage ». Cette démarche de partage local de fruits et légumes excédentaires s’inscrit pleinement dans le projet La Rochelle Territoire Zéro Carbone et rejoint d’autres initiatives développées sur notre territoire, comme les jardins familiaux ou les actions de l’association Aux Arbres citoyens !.

Dernière mise à jour : 20 décembre 2020

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?