Écoutez
Coefficient de marée à Voir les marées

Nouvelle mobilité

Le stationnement, outil des mobilités urbaines avec les ambassadeurs du stationnement

Le projet PARK4SUMP encourage la diffusion, dans seize villes européennes, des expérimentations vertueuses pour faire du stationnement un levier d’action en faveur de mobilités moins dépendantes de la voiture. Avec des dispositifs tels que la tarification différenciée, la gestion des parkings ou la rotation des véhicules, La Rochelle, seule commune française à avoir été retenue, fait partie de ces seize villes exemplaires. Pour informer le public des bonnes pratiques à adopter pour optimiser son stationnement, six jeunes en service civique ont été spécialement missionnés, depuis cette année, pour être « ambassadeurs du stationnement ».

Des entrées de ville réaménagées pour plus de sécurité

Longtemps exclusivement dévolues à la voiture, les entrées de ville prennent désormais la voie des nouvelles mobilités. Premier axe majeur à connaître cette mutation, le boulevard Sautel voit désormais sa vitesse limitée à 30 km/h, avec l’installation de plateaux surélevés. Les « zones-refuges » ont été multipliées et élargies sur le terre-plein central et une voie bus + vélos est depuis cette année en phase d’expérimentation. La création de la nouvelle avenue Simone Veil, dans la continuité de l’avenue Jean Moulin, vise quant à elle, à mieux répartir les flux de véhicules à l’échelle de l’agglomération. Une voie cyclable séparée a été créée dès le début des travaux.

Le Pôle d’échanges multimodal prend forme autour de la gare

La gare centrale de La Rochelle sera bientôt le nouveau pôle majeur d’échanges et de mobilités. Une passerelle de 170 mètres de long enjambe désormais les voies et reliera bientôt le Sud et le Nord de ce pôle multimodal. Le parvis, pour sa part, est depuis l’été partiellement accessible aux piétons et aux cyclistes et les aménagements se poursuivent. Depuis la gare et en direction du Vieux Port, trois nouvelles phases de chantier sont désormais prévues pour créer des liaisons facilitées pour tous types de mobilités.

Davantage de bus propres dans la flotte Yélo

Sur les quatorze nouveaux bus 2021 de la flotte Yélo, quatre sont des bus articulés hybrides qui émettent 25 % de CO2 en moins que les diesels. Six autres sont des bus à motorisation GNV (gaz naturel véhicule) ou bioGNV (issu notamment de la méthanisation des déchets) et permettent une réduction de 90 % des émissions, une performance équivalente aux quatre derniers bus électriques APTIS fabriqués par Alstom. Actuellement, la flotte Yélo compte 21 véhicules propres contre sept l’an dernier.

Des mobilités concertées à Villeneuve-les-Salines

La Maison du Projet de Villeneuve, qui centralise l’information autour du Programme de Renouvellement Urbain et organise des actions de sensibilisation auprès des habitants, a animé en 2021 une série d’ateliers participatifs thématiques. Autour du thème des mobilités, les habitants ont pu s’informer et débattre des offres de transports existantes, des mobilités douces et des moyens d’en encourager l’usage. Une action de concertation qui se traduit par le développement de pistes cyclables et de liaisons facilitées à l’intérieur du quartier ou vers l’extérieur.

Des dispositifs incitatifs pour encourager la marche et le vélo

Encourager la marche ou la pratique du vélo demande un véritable travail. On ne change pas du jour au lendemain des années de pratique automobile. En déployant une signalétique précisant le temps de trajet d’un point à l’autre de la ville, La Rochelle veut montrer que la marche ou le vélo sont le plus souvent les moyens les plus rapides de se déplacer. Le compteur piétons et vélos installé sur le quai Valin a cette même fonction incitative, en affichant en temps réel le nombre d’usagers. Sur ce quai, le comptage débuté au 1er janvier a vu la barre du million de piétons franchie en juillet 2021 et celle du million de cyclistes franchie le 23 septembre, pendant la semaine de la mobilité. D’autres relevés temporaires du trafic cycliste sont réalisés ponctuellement.

De nouveaux aménagements de pistes cyclables complètent le réseau existant

Les principales opérations d’aménagement de pistes cyclables engagées ou programmées en 2021 concernent la liaison Carnot-Saintonge sur l’avenue Denfert-Rochereau dans le quartier de La Pallice ; la liaison d’intérêt communautaire sur le boulevard Joffre à Saint-Éloi ; la voie bus/vélo sur le boulevard André Sautel ; la voie cyclable en parallèle de l’avenue Jean-Moulin entre Villeneuve-les-Salines et Tasdon-Bongraine ; la rue Henri Barbusse à Villeneuve ; la liaison rue François Vaux de Folletier-avenue Marillac aux Minimes. Au total, ce sont 6,2 km linéaires cyclables qui s’ajoutent au réseau.

Priorité aux écoliers : le dispositif Rue fermée, pour favoriser la mobilité active

La Ville aménage la sécurité routière aux abords des écoles. Un système de barrières mobiles fermant la circulation aux horaires d’entrée et sortie est mis en place. L’école Berthelot, à Vaugouin, a tout récemment rejoint les huit groupes scolaires concernés par ces dispositifs. Les voies sont fermées à tous véhicules, à l’exception des véhicules d’urgence, personnes à mobilité réduite et riverains. Par ailleurs, une aide à la traversée de certains axes proches des écoles est assurée et des aménagements de voirie (ralentisseurs, etc.) sont installés en concertation. Les écoles concernées par ce dispositif sont Barthélémy Profit à Villeneuve-les-Salines, Marcelin Berthelot à Vaugouin, Réaumur en centre-ville (en test au 4e trimestre), La Genette, Beauregard (avec une requalification des abords à l’étude), Fénelon-Notre Dame (pour la sécurisation de la liaison des écoles à l’esplanade des Parcs), Fromentin (avec une offre de stationnement vélo et vélo-cargo accrue), et Fabre d’Églantine, (avec la sécurisation des abords pour les cyclistes et piétons).

Dernière mise à jour : 18 décembre 2020

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?