Écoutez
Coefficient de marée à Voir les marées

Nature en ville

Un Beauverger pour l’école et le quartier de Beauregard

Plantés à portée de pas du groupe scolaire Beauregard, les arbres fruitiers et les légumes du verger-potager ont des vertus fédératrices. Habitants du quartier, élèves de l'école, amateurs de nature en ville, tous ceux qui profitent de cet espace vert en milieu urbain se félicitent de la création de ce lieu propice à la biodiversité, à la pédagogie et à la rencontre. Un nid à oiseaux et un composteur ont également été installés dans ce jardin partagé.

La Rochelle, futur « refuge LPO - Collectivités »

Pour une commune, cette labellisation consiste en un engagement moral afin d'aménager un réseau de sites naturels et paysagers pouvant accueillir la faune. Ce sont plus de 105 hectares répartis sur le territoire communal qui sont envisagés en premier pour constituer la trame de ce réseau, autour des parcs et autres espaces naturels répartis dans les quartiers alors envisagés comme réservoir de biodiversité. Un état des lieux de la présence des oiseaux en ville va être actualisé, afin de pouvoir identifier les points les plus propices pour faire des inventaires et installer des nichoirs. Il en existe actuellement une cinquantaine et l'objectif est d'augmenter ce nombre tout en pouvant faire leur suivi. Dans une telle démarche,

De nouvelles allées arborées à Mireuil et Port-Neuf

Sur le parking de Moscou, de nombreux arbres ont été arrachés par les tempêtes successives. En outre, des peupliers d'Italie et des érables dépérissant devaient être supprimés par mesure de sécurité. Pour offrir un maillage écologique cohérent et encourager la biodiversité, la Ville à replanté dix-neuf espèces et un végétalisé les pieds d'arbres. À Port-Neuf, c'est une quinzaine d'arbres qui sont venus border les allées De Lattre de Tassigny en novembre 2021, à l'initiative de l'association Soroptimist.

Le marais de Tasdon retrouve ses fonctions protectrices et régulatrices

En un peu plus 18 mois, les entreprises et les chantiers se sont succédés sur les 82 hectares de marais compris entre Tasdon et Villeneuve-les-Salines. La reconnexion avec la mer, la création de mares temporaires et de zones humides, la végétalisation des berges et le cours retrouvé de la Moulinette redonnent toute son importance écologique au marais. Il retrouve sa fonction de réservoir de biodiversité, régulatrice de « puits de carbone », ainsi que celle, protectrice, de « zone-tampon » en cas de crue. Espace privilégié d’observation de la biodiversité en ville, le marais a rapidement vu réapparaître faune et flore locales ainsi que les oiseaux migrateurs qui ont niché dès 2020.

« Jardinons la rue » encourage les initiatives citoyennes en matière de végétalisation

Les habitants de La Rochelle sont invités à végétaliser leur environnement. Le service Espaces Verts met en place un accompagnement adapté à chaque proposition de végétalisation, pour choisir des plantes adaptées aux contraintes, assurer l’analyse de la faisabilité de la plantation, vérifier l’absence de réseaux enterrés et réaliser la totalité des travaux sur l’espace public. Les particuliers prennent la charge de l’entretien, avec des recommandations d’entretien (pas de produits phytosanitaires notamment). Une démarche concertée qui fait l’objet de la signature, par le riverain et la Ville, d’un cahier des charges établissant le rôle de chacun.

Les ateliers « Jardinons aux serres » du Centre horticole municipal encouragent les petites plantations

Le Centre horticole municipal dispense des conseils pour choisir et entretenir les plantes en fonction des saisons, explique les techniques de rempotage, de multiplication et de bouturage des plantes. Ces ateliers ont pour objectif d’encourager les pratiques horticoles des habitants, chez eux, en intérieur comme en extérieur, et de contribuer ainsi à la diffusion de bonnes pratiques, propices au bien-être et à la végétalisation de la ville.

L’éco-gestion s’adapte aux espaces naturels et aux usages

L’éco-gestion désigne un mode de gestion différenciée des espaces verts de la Ville qui s’adapte aux usages et aux usagers. Ainsi, le même traitement ne s’applique pas de la même manière aux parterres fleuris, aux pieds d’arbres le long des avenues, aux terrains de sports ou aux prairies en herbe. Les outils, les techniques, les périodes de plantation, de tonte, de fauchage… tout est pensé pour une gestion écologique, qui tient également compte des coûts financiers et humains.

Le bois Lalala, un nouvel espace arboré à Laleu

Projet initié par le groupe scolaire Marie Marvingt, la plantation de plus de 1 000 arbres et arbustes sur une parcelle dédiée en partie aux activités scolaires de plein air va permettre d’offrir une place supplémentaire à la nature. À partir de l’automne 2021, c’est un véritable petit bois, le bois Lalala (pour La Rochelle, Laleu, La Pallice), qui va commencer à pousser pour donner de l’ombre, mais aussi pour sensibiliser les élèves de l’école à l’importance des végétaux pour leur environnement et pour leur avenir.

Dernière mise à jour : 17 décembre 2020

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?