Écoutez
Coefficient de marée à Voir les marées

Dispositif hivernal

A compter du 1er novembre et jusqu’au 31 mars, un plan hivernal est activé sur l’ensemble du territoire français. A La Rochelle, ce dispositif visant à permettre la mise à l’abri d’un maximum de personnes en détresse, sans abri ou mal logées, offre à ceux-ci plusieurs lieux d’hébergements supplémentaires. Le Plan grand froid constitue également l’occasion d’enclencher un accompagnement vers l’inclusion sociale des personnes les plus précarisées.

Dispositif à La Rochelle

Porté par la Préfecture de Charente-Maritime et piloté par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, un dispositif hivernal de mise à l’abri des personnes les plus vulnérables est déclenché en cas de grand froid. Activé en fonction de la température ressentie, ce plan répond à la nécessité de détecter, prévenir et limiter les effets sanitaires et sociaux liés aux températures hivernales.

A La Rochelle où sont missionnées les associations Altea et l’Escale pour prendre en charge ce dispositif à l’échelle locale, des places d’hébergements supplémentaires sont alors ouvertes sous forme de nuitées d’hôtel et de salles mises à disposition.

Mise à disposition de lieux d’hébergement

Fortes de leur expérience en la matière, les associations favorisent la mise en place de plusieurs sites d’hébergement, ce qui  permet notamment de prendre en compte et de différencier les grands précaires, les familles, les personnes autonomes…

Pour l’hiver 2019-2020, la Ville de La Rochelle met à disposition deux salles municipales pour accueillir les personnes nécessiteuses :

  • Salle du curé Crampette dans le quartier de Fétilly, située près de l’église : capacité d’accueil de 16 personnes couchées (80 m2).
  • Salle du Prieuré, située près de la gendarmerie de Lagord : capacité d’accueil de 16 personnes couchées (100 m2).

 

Une salle de l’association de la mission populaire La Fraternité (quartier de Laleu), d’une capacité de 10 personnes couchées, est également mise à disposition.

Dédiés à l’accueil du public concerné, des veilleurs de nuit professionnels et des bénévoles de la Croix Rouge, de la Protection Civile, d’Entraide Protestante et Solidarité sont mobilisés dans ces trois lieux.

Pour lutter contre la précarité

Si cet hébergement répond à un besoin de mise à l’abri en urgence, il n’a pas vocation à se pérenniser. Cependant, la période hivernale permet de détecter des personnes qui ne sollicitent pas de mise à l’abri le reste de l’année, pour tenter de les accompagner vers des dispositifs d’insertion pérennes.

Destinés à apporter une aide sociale (nourriture, vêtements, premiers soins…) et à identifier les personnes en situation de précarité, des maraudes sont assurées toute l’année, et tout particulièrement durant la période hivernale, par le Samu Social, l’ALPMS et le Toî Kétatous.

Pour faire une demande d’hébergement, pour soi même ou pour une personne en difficulté de logement, il faut composer, pendant et hors du Plan grand froid,  le numéro d’urgence 115.

Dernière mise à jour : 26 novembre 2019

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?