Accueil > Actualités > Fayçal fidèle à La Rochelle

Sports

S'abonner aux flux RSS

vendredi 10 novembre 2017

Fayçal fidèle à La Rochelle

Capitaine emblématique de l’équipe professionnelle de Rupella, Fayçal Sahraoui est entré en religion basket voilà bien longtemps. Depuis sept saisons, sa dévotion pour ce sport fait le bonheur du club historique rochelais.

Une rencontre. Un professeur d’éducation physique, coach aussi de l’équipe première d’Autun, la ville où il est né et a grandi, décèle chez cet élève de 3ème des qualités de basketteur au-dessus de la moyenne. Fayçal Sahraoui a 15 ans, la vie devant lui mais déjà l’envie de faire du sport son quotidien. Si l’athlétisme l’a tenu en haleine pendant sept ans, c’est le basket qui prendra alors le relais pour ne plus jamais le lâcher. « J’ai tout de suite aimé l’esprit de ce jeu, le fait que cela bouge tout le temps et qu’on partage des émotions », confirme celui qui affiche aujourd’hui trente-huit printemps au compteur du temps, dont plus de vingt passés sur les parquets de basket. Le voyage en ballon orange commence donc en Bourgogne pour continuer dans le Jura du côté de Salins-les-Bains, plein nord à Calais puis Boulogne-sur-Mer, et enfin à Carquefou en pays nantais. Le joueur est doué, donc demandé. L’homme aime les challenges, alors il va souvent aller là où un objectif de montée dans la division supérieure est clairement affiché. Un objectif qui sera d’ailleurs souvent atteint.

Une carrière exemplaire

En 2011, celui qui joue alors en Pro B (deuxième niveau français) à l’Hermine de Nantes débarque à La Rochelle avec sa femme Antoinette et sa fille Inès. Sollicité depuis une année par Grégory Thiélin, déjà entraîneur  de la formation pro de Rupella, le club de la ville, Fayçal vient relever le défi d’aider les Bleu et Blanc à retrouver la Nationale 1 qu’ils avaient quittée il y a une éternité. Bingo ! à la fin de sa première saison sous les couleurs rochelaises, le meneur de jeu patenté prend l’ascenseur avec ses coéquipiers pour la troisième division nationale. Depuis, Fayçal a gardé les deux Tours du Vieux Port dans son horizon et n’a pas manqué le moindre match officiel en six saisons. Surtout, le « presque-quarantenaire » donne toujours tout et ne déçoit jamais dans son application à jouer et à faire jouer au mieux ses partenaires. « Je suis un bosseur, un compétiteur et aussi un très mauvais perdant. » Ajoutez-y une hygiène de vie irréprochable et vous aurez la recette de cette longévité hors normes et de ce mental de gagnant qui ne le quitte pas avec l’âge. 

Arbitre et coach

Aujourd’hui, Fayçal joue au basket à haut niveau. Demain, au bout de ce contrat de deux ans qui le lie encore à Rupella basket 17, le papa-poule d’Inès et Ambre continuera à cultiver sa passion en arbitrant des matches et en coachant des basketteurs en herbe. Des projets de reconversion mûrissent pour celui qui a en poche un bac littéraire et un Deug Staps (un diplôme à caractère sportif), mais il ne veut rien en dire. Pour l’instant, « capitaine » Fayçal se prépare surtout pour la prochaine rencontre de Rupella qu’il fera tout pour remporter. Comme toujours. Demain sera un autre jour.

picto météo
Aujourd'hui
7°C | 11°C
Courtes éclaircies

Mercredi

picto météo

7°C | 16°C
Soleil

Jeudi

picto météo

15°C
Couvert, bruines ou pluies

Vendredi

picto météo

15°C
Couvert

Marée

Marée Haute 10h25 | Marée Basse 3h47

Marée Haute 22h53 | Marée Basse 16h14

Services en ligne

     

        

        

       

 

 

© La Rochelle 2008