Écoutez
Coefficient de marée à Voir les marées

Foire aux questions

Les réponses aux questions que vous vous posez sur le reconfinement. Cette page est actualisée et enrichie régulièrement.

  • Quelles sont les règles sanitaires à respecter en sortant de chez soi ?

    Tout le monde respecte les gestes barrière et les règles de distanciation physique :

    • se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcooliques,
    • tousser et éternuer dans son coude ou dans un mouchoir,
    • se moucher dans un mouchoir à usage unique puis le jeter,
    • éviter de se toucher le visage, respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres,
    • saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades, limiter au maximum ses contacts sociaux (6 maximum),
    • aérer les pièces 10 minutes, 3 fois par jour,
    • utiliser les outils numériques (TousAntiCovid).

    En complément de ces gestes, il faut porter un masque quand la distance d’un mètre ne peut pas être respectée et dans tous les lieux où cela est obligatoire.

     

     

  • Dans quels cas faut-il porter un masque ?

    Depuis le 20 juillet, le port du masque est devenu obligatoire dans les lieux clos accueillant du public. Par ailleurs, depuis le 31 juillet, afin de limiter les risques d’une propagation de l’épidémie, les préfets ont la possibilité de rendre obligatoire le port du masque dans tout autre lieu public (marché en plein air, rue fréquentée, etc.), en complément des gestes barrière. La dérogation au port du masque est possible, dans les cas où celui-ci est obligatoire, pour les personnes dont le handicap le rend difficilement supportable.
    Le port du masque est obligatoire pour les enfants du primaire, dès qu’ils ont atteint l’âge de 6 ans et uniquement à l’école. Dans les autres espaces publics, le masque est obligatoire uniquement à partir de 11 ans. Si votre enfant ne peut porter un masque, il convient de présenter au chef d’établissement ou au directeur d’école le certificat médical en attestant.

  • Je suis malentendant et j’ai besoin que mon entourage porte un masque transparent. Où est-ce que je les trouve ?

    La liste des fournisseurs des masques transparents est aujourd’hui en ligne sur le site de la Direction Générale des Entreprises.

  • Le masque est obligatoire, mais je ne peux pas vraiment en porter un, comment faire ?

    La dérogation au port du masque est possible, dans les cas où celui-ci est obligatoire, comme par exemple dans les transports en commun, pour les personnes dont le handicap le rend difficilement supportable, mais à deux conditions :

    • Il sera nécessaire pour les personnes de se munir d’un certificat médical justifiant de cette impossibilité.
    • La personne handicapée sera également tenue de prendre toutes les précautions sanitaires possibles (port si possible d’une visière, respect des distances physiques). 
  • A quel moment puis-je sortir de chez moi ?

    A  partir de  samedi 3 avril, 19h, et pour une durée de 4 semaines :

    • pas de déplacement en journée au-delà de 10 km sauf motif impérieux ou professionnel (sur présentation de l’attestation) après la fin du week-end de Pâques ;
    • le couvre-feu reste en vigueur de 19h à 6h sur tout le territoire métropolitain avec une obligation de présenter une attestation dérogatoire au couvre-feu lors des déplacements.
    • aucun déplacement inter-régional n'est autorisé après le lundi 5 avril, sauf motif impérieux, incluant les motifs familiaux pour, par exemple, accompagner un enfant chez un parent ;
    • possibilité de retour en France pour les Français de l’étranger, ainsi que trajets des travailleurs transfrontaliers.
  • Quels sont les motifs de sortie entre 6h et 19h ?

    Déplacements dans le département de résidence :
    Dans la limite de 10 kilomètres de son domicile, l’attestation n’est pas obligatoire si l’on peut présenter un justificatif de domicile.

    • Déplacements liés soit à la promenade, soit à l'activité physique individuelle des personnes.
    • Déplacements pour effectuer des achats de première nécessité ou des retraits de commandes
    • Déplacements pour se rendre dans un établissement culturel (bibliothèques et médiathèques) ou un lieu de culte ;
    • Déplacements pour se rendre dans un service public pour un acte ou une démarche qui ne peuvent être réalisés à distance.

    Pour ces quatre motifs de déplacement, une tolérance de 30 kms au-delà du département est acceptée pour les personnes résidant aux frontières d’un département.

    Déplacements sans limitation de distance :

    • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation, déplacements professionnels ne pouvant être différés, livraisons à domicile, déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle, déplacements liés à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative ;
    • Déplacements pour des consultations, examens, actes de prévention (dont vaccination) et soins ne pouvant être assurés à distance ou pour l’achat de produits de santé ;
    • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants ;
    • Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant ;
    • Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative, déplacements pour se rendre chez un professionnel du droit, pour un acte ou une démarche qui ne peuvent être réalisés à distance ;
    • Déplacements liés à un déménagement résultant d'un changement de domicile et déplacements indispensables à l'acquisition ou à la location d’une résidence principale, insusceptibles d'être différés ;
    • Déplacement de transit vers les gares et les aéroports.
  • Je suis une personne aveugle / malvoyante, puis-je sortir sans attestation et sans me faire verbaliser ?

    Si vous êtes aveugle ou malvoyant, vous êtes exempté de présenter une attestation de déplacement dérogatoire lorsque vous êtes à l’extérieur de votre domicile. Vous devez néanmoins présenter une carte d’invalidité ou un document justifiant de votre handicap.
    Par ailleurs, si vous êtes accompagné d'un auxiliaire de vie à domicile, ce dernier devra disposer d'une dérogation professionnelle de déplacement.

  • Quels sont les établissements fermés et les activités non-autorisées

    Des mesures complémentaires au couvre-feu ont été mises en place, notamment :

    • la fermeture des commerces non alimentaires de plus de 20 000 m² et des commerces non alimentaires des centres commerciaux d’une surface supérieure à 20 000 m².
    • Les commerces autorisés à ouvrir sont ceux vendant des biens et des services de première nécessité auxquels s’ajoutent les librairies, les disquaires, les magasins de bricolage, de plantes et de fleurs, les coiffeurs, les cordonniers, les chocolatiers, les concessions automobiles, les visites de biens immobiliers – afin de réduire les contacts dans les lieux clos. 
    • Les grands rassemblements sont interdits ainsi que tous les événements festifs dans les salles à louer. Restent également fermés tous les lieux, qui comme les parcs d’attraction et les parcs d’expositions, sont susceptibles de rassembler un grand nombre de personnes venant de régions différentes.
    • Les bars, les restaurants, les discothèques, les salles de sport ne peuvent pour le moment rouvrir leurs portes.
    • Les salles de cinéma, les théâtres, les musées, les parcs zoologiques ou encore les casinos ne peuvent pas reprendre leur activité.
    • Les enceintes sportives ne peuvent pas également rouvrir au public.

     

  • Est-il toujours recommandé de limiter le nombre de personnes des réunions de famille ?

    Oui, car la situation de l’épidémie reste préoccupante et chacun doit faire preuve de responsabilité face au virus afin d’éviter une forte reprise épidémique. Il est toujours recommandé de limiter à 6 adultes le nombre de personnes à table et de respecter scrupuleusement les mesures barrières et le port du masque. 

  • Est-ce que les équipements sportifs (stades, piscines...) sont accessibles pour les personnes handicapées ?

    L’ensemble des équipements sportifs couverts comme en plein air sont fermés au public. Seuls les publics prioritaires dont les personnes en situation de handicap font partie peuvent y accéder, lorsqu’elles sont munies d’une attestation. De même, l’accès aux stades et gymnases est interdit, sauf pour les publics prioritaires. La pratique sportive se fait de manière individuelle.

  • Les parcs, jardins et plages sont-ils accessibles ?

    OUI, ils restent ouverts dans la mesure du possible, dans le respect des gestes barrières, de la limite des 10 km de son domicile et du couvre-feu. Attention cependant aux aires de jeu pour enfants, city-stade et "street workout" où les risques de transmission sont élevés.

    L’accès aux jardins familiaux est autorisé est également autorisé. 

  • Si je suis parmi les personnes les plus à risque, dois-je être encore plus prudent quand je sors ou que je reçois ?

    Oui, dans votre cas, vous devez systématiquement porter un masque. Attention : A compter du 1er octobre 2020, les personnes à très haut risque médical de développer une forme grave de Covid-19 (par exemple : les personnes immunodéprimées, les malades atteints de cancer évolutif sous traitement, etc.) peuvent bénéficier gratuitement d’un forfait 50 masques chirurgicaux, à retirer en une seule fois en pharmacie. Pour cela, vous avez besoin d’une prescription médicale de votre médecin attestant de votre situation particulière de risque par rapport au virus. Les masques sont à retirer en pharmacie.

Dernière mise à jour : 01 avril 2021

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?