Écoutez
Coefficient de marée à Voir les marées

Reconnecter le marais avec la mer

Le marais de Tasdon a perdu son lien essentiel avec la mer, ce qui a provoqué assèchement et la fermeture de ce milieu vivant. Les aménagements en cours recréent ce lien.

« Les salines », qui ont donné leur nom à la « ville neuve » voisine, rappellent l’activité humaine ancienne sur cet espace marqué par la présence intermittente d’une eau marine.

L’alimentation du marais par l’eau de mer n’existe plus depuis la création du barrage de la Moulinette en 1962. En bloquant la remontée des eaux marines, on a limité les apports aux seules eaux douces et pluviales. Cela a conduit à un assèchement progressif du milieu, à un appauvrissement des espèces présentes, à une mise en friche et une dégradation des berges.

Porte-à-flot mobile et remise en eau

Les travaux en œuvre vont contribuer à une remise en eau du marais, en le reconnectant avec la mer, via l’installation d’une porte-à-flot mobile au nord-ouest du site, en lien avec l’écluse de Maubec en aval.

Le retour ainsi maîtrisé des eaux saumâtres dans le marais aura pour effet attendu le retour d’espèces typiques de ces milieux : anguilles, soles, mulets… retrouvant ainsi l’aspect et la population d’un petit cours d’eau côtier.

La consolidation des berges, la création d’îlots et de ceintures de végétation, le défrichement des zones de buissons et le remodelage partiel des bosses contribueront également à la « réouverture », tant biologique que paysagère, de ce milieu, où l’on reverra d’ailleurs des pontons pour la pêche.
 

Dernière mise à jour : 03 février 2020

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?