Umwelt und Volksgesundheit > Naturreserven und Grünzonen > Parc Charles-Edouard Beltremieux

Parc Charles-Edouard Beltremieux

Au coeur de la ville, le parc Charruyer se prolonge au sud par le parc animalier Charles-Edouard Beltremieux. Il s'étend sur une superficie de 4 hectares. Si sa création officielle remonte à 1950, la présence d'animaux dans le parc est beaucoup plus ancienne.

 

Dès 1890, il est possible d'observer dans ce parc canards et cygnes. Des volières y ont même été construites. Au fil des ans,au gré des achats et des donations, on y voit des oies d'Egypte, des paons blancs, des pigeons, un cigogne, des grues couronnées, des chèvres d'Afrique, une autruche, un renard ou encore un couguar. Aujourd'hui, on y trouve plus de 350 animaux à plumes sans compter ceux qui en route vers le sud ou le nord font étape dans ce parc. Il y a aussi des écureuils, des daims, des chèvres, des poneys et des baudets du Poitou. Ces animaux évoluent en liberté ou en semi-liberté (sauf certaines espèces qui sont en captivité dans les enclos aménagés ou en volières) sur les plans d'eau, les pelouses, les allées, les arbres...

Gestion des espèces

Le responsable du parc et son équipe doivent gérer cette diversité, assurer la pérennité des espèces et le juste équilibre entre mâles et femelles. Une tâche qui n'est pas toujours facile.  Il y a aussi les animaux qui s'installent sans y avoir été conviés. C'est le cas des étourneaux qui élisent régulièrement domicile dans le parc et les espaces verts rochelais. L'inconvénient est qu'ils se déplacent par milliers et occasionnent de nombreux dégâts à la végétation. Il faut donc recourir à diverses techniques d'effarouchement.

Une vitrine de la conservation des espèces locales

L'objectif est d'orienter l'action du parc pour qu'il devienne une vitrine de la conservation des espèces locales. En effet, baudet du poitou, poules de marans, oies blanches du Poitou et canards de Barbarie, troupeau de chèvres poitevines… sont déja présents.  Une dynamique de décoration du parc a aussi été enclenchée c'est pourquoi, au gré des visites, les promeneurs pourront découvrir des personnages en bois réalisés par un des agents du parc à partir de matériaux de récupération. En 2012, l'aire de jeux a été rénovée. Conjointement avec le Comité de quartier de La Genette, les services de la Ville ont en projet d'améliorer la signalétique des animaux notamment en ajoutant des panneaux contenant les textes écrits par une poète.

Un nom pour le parc

C'est à la demande du Comité de quartier de La Genette (qui compte parmi ses membres Emmanuel Beltremieux, son petit-fils) que la mairie de La Rochelle a décidé, en 2011, de baptiser du nom de Charles-Edouard Beltremieux ce parc animalier du centre-ville. Charles-Edouard Beltremieux fut conservateur du Muséum et maire de la ville de La Rochelle. Une belle manière de rendre hommage à cet homme qui rejoint ainsi les Bonpland, Fleuriau de Bellevue ou les d'Orbigny, dans la toponymie de La Rochelle. 

A noter :

L'accès au parc animalier est libre et gratuit, à l'instar d'autres villes comme Montpellier, Lille ou Lyon. Il constitue, depuis plus d'un siècle, un lieu unique de promenade et de détente pour tous les amoureux de la nature, dans un îlot de verdure préservé, à deux pas du centre-ville.

 

 

<//embed>

© La Rochelle 2008