La Rochelle - le journal - octobre 2011 19

VitAlité éCoNoMique – emPloi/

La Rochelle en pôle position Attirer les entreprises, soutenir l’emploi, revitaliser les commerces, renforcer les pôles d’excellence et le tourisme, La Rochelle agit sur son économie

E n trois ans, de nouvelles zones d’activités ont vu le jour : Technocéan, la zone des Trois Frères (ex-Socofer), un deuxième centre d’affaires nautiques favorisant, ainsi, malgré la crise, le maintien ou la création d’emplois. Ce n’est pas un hasard si une entreprise sur cinq s’implantant en Poitou-Charentes choisit notre ville. C’est parce qu’elle y bénéficie de conditions favorables à son développement : des zones d’activités bien conçues, des bâtiments industriels exemplaires, des conditions d’accueil irréprochables pour les familles (université, loisirs, animations), des compétences, un soutien aux filières d’excellence (nautisme, agroalimentaire, transport, mécanique, matériaux composites, image, santé...), des initiatives qui rapprochent université et entreprises.

La Rochelle, destination d’affaires L’Espace Encan joue pleinement son rôle en attirant des milliers de congressistes toute l’année avec à la clé la pérennisation d’emplois dans les hôtels, restaurants et commerces. Parce qu’acteurs publics et privés ont pris leur bâton de pélerin pour promouvoir la Ville à l’international à travers l’association Destination La Rochelle. Le nouvel Office de Tourisme participe à cette dynamique en offrant désormais un accueil à la hauteur de la fréquentation : jusqu’à plus de 4 000 personnes par jour s’y rendent en été. Un centre-ville facile d’accès et qui laisse toute sa place aux piétons, favorise aussi la vitalité des commerces. C’est ce qui a été fait : mille places de stationnement supplémentaires, un programme de semi-piétonnisation, la limitation de la vitesse... n

E n trois ans, La Rochelle a développé son réseau de vélos en libre-service, renouvelé la flotte des véhicules électriques en temps partagé, mis en place des bateaux électro-solaires - la carte de transport unique - le train au coeur de la ville, restructuré son réseau de bus pour le rendre plus attractif notamment avec la ligne Illico... Des milliers de mètres carrés de panneaux photovoltaïques ont fleuri sur les toits du stade Deflandre, de l’école Jean Bart, du Musée Maritime... En contrepartie, la Ville encaisse des loyers. Tout le monde y gagne. Nous et notre environnement. Et la Ville donne aussi l’exemple en matière d’économie d’énergie dans les bâtiments publics (pose de capteurs solaires, chaudières haut rendement, éclairage moins voraces, puces électroniques pour optimiser la gestion des équipements...) ou de constructions d’éco-quartier en donnant aux promoteurs porteurs de projets verts des COS plus importants. La Ville a aussi doté son centre-ville d’un secteur sauvegardé, défini une Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP)... Des initiatives pour protéger, de la pression foncière, l’immense richesse patrimoniale du centre historique et des zones naturelles telles le marais de Tasdon. Le tri sélectif s’est étendu au centre-ville, les containers s’y enterrent aussi et une nouvelle gestion des espaces verts permet l’utilisation de moins de désherbant pour mieux respecter l’environnement. n

EnvironnEmEnt/ Des choix durables La Rochelle prépare, anticipe l’avenir en se développant de manière plus économe et plus respectueuse de l’environnement. Elle s’affiche comme la vitrine du développement durable

logeMeNts /

Le logement, une priorité Permettre à chacun de se loger selon ses moyens et sa situation familiale, accueillir de nouveaux arrivants tout en offrant des logements de qualité pour tous. C’est le défi que La Rochelle relève

L a Ville joue sur plusieurs leviers. D’abord sur les deux Programmes de Renouvellement Urbain à Mireuil et Saint-Eloi. Ensuite, sur la reconquête des logements vacants de son centre-ville à travers plusieurs Programmes d’Intérêt Général successifs qui ont permis de remettre sur le marché locatif une centaine de logements. Enfin, sur l’achat par l’Office public de l’Habitat de la CdA de logements sur des programmes privés pour accélérer le développement du parc locatif social. Au final, en trois ans, de nombreux projets sont sortis de terre, tous soucieux de livrer des bâtiments économes souvent labellisés Bâtiment Basse Consommation (BBC), moins coûteux pour les petits budgets.

L’Office public de l’Habitat de la CdA met aussi chaque année une dizaine de maisons ou appartements à la vente pour permettre aux ménages les plus modestes de devenir propriétaires et réalise même des programmes en accession à la propriété. Sans compter La bonne...Clé, ce bonus de 4000 € octroyé à celles et ceux qui sont éligibles au prêt à taux zéro et locataires d’un logement social (ou inscrits sur liste d’attente). Et pour ne laisser personne sur la touche, cinquante studios en cours de construction à Villeneuve-les-Salines s’ajouteront au parc locatif du Foyer des Jeunes Travailleurs Horizon, soixante-quinze logements seront attribués aux élèves infirmiers dans le programme qui s’achève rue Schweizer. n

Textes : Sylvie Girot - Photos : Julien Chauvet / Dossier

BieN vivre / La ville de toutes les générations À tout âge, chacun doit se sentir bien dans sa ville et trouver les lieux d’accueil, d’éducation, de santé et de loisirs permettant son épanouissement. Depuis 2008, l’offre de services aux Rochelais s’est élargie sans cesse

Q uatre crèches en 2008. Six en 2012, avec la construction de la crèche de La Pallice et l’aménagement de celle du Bois des Protestants en remplacement de celle du Champ de Mars. Sans compter l’agrandissement de la crèche parentale Petit à petit (Saint-Eloi). Le nombre de places d’accueil collectif pour les moins de trois ans augmente. La Ville compte aussi deux Relais Assistantes Maternelles qui contribuent à la professionnalisation du métier. Outre l’entretien régulier, les groupes scolaires ont eu droit à d’importants travaux. C’est le cas à Jean Bart, Condorcet, Pierre Loti, Marcelin-Berthelot. Les dispositifs, tels le Passeport loisirs pour les 12-18 ans, facilitent l’accès des jeunes au sport et à la culture avec un choix d’une quinzaine d’activités encadrées par des professionnels qualifiés. Et parce que bien vivre c’est aussi être en bonne santé, l’Atelier Santé Ville a permis après diagnostic de mettre en place rencontres, animations, échanges de pratiques... Dès 2013, une maison de retraite accueillera les personnes dépendantes ou non, y compris celles souffrant d’Alzheimer à Port-Neuf permettant la rénovation du Foyer Vieljeux à Laleu. Malgré la baisse des aides de l’Etat, la crise économique, le poids financier de la tempête Xynthia, La Rochelle a maintenu un haut niveau de services à la population en augmentant une seule fois son taux d’imposition en 20 ans grâce à une gestion rigoureuse de son budget. n