Écoutez
Coefficient de marée à Voir les marées

La Maison des écritures

La Maison des écritures est un projet initié par la Ville de La Rochelle à l’occasion des Assises de la culture organisées en 2015. Inscrit dans le développement culturel soutenu par la Ville, ce projet est né d’une volonté politique forte de renforcer la place de la littérature sur le territoire et de placer l’écriture au croisement de toutes les disciplines de la création. Il s’est inscrit dans une démarche participative qui a largement impliqué les Rochelais et a permis de finaliser une étude de positionnement dessinant les contours de cette proposition culturelle innovante.

En 2019 et 2020, la Maison des écritures proposera des actions hors les murs à travers toute la ville, en attendant de s’installer dans la Villa Fort-Louis, superbe maison de style néo-Renaissance située dans le parc Franck Delmas, qui permettra d’accueillir des ateliers et des résidences d’écritures francophones. Ces actions développées par la Direction de la culture et du Patrimoine aux côtés de nombreux acteurs investis dans l’écriture seront l’occasion de balayer tous les champs de l’écriture et de faire naître des créations dans tous les domaines.

Lieu de partage, cette Maison des écritures concilie l’exigence artistique professionnelle et les élans de la pratique amateure. Pluridisciplinaire, elle s’attache à développer des projets multiples, tant dans leurs formes que dans leurs origines, avec des acteurs du territoire et des invités venus de France et de l’étranger. Trois axes forts orientent le travail accompli par les créateurs accueillis : la Francophonie, l’audiovisuel et la littérature.

Lieu d’innovation, elle crée de nouvelles opportunités d’écritures dans les domaines de la littérature, du cinéma, de l’audiovisuel, du graphisme, du numérique, du théâtre, de la musique ou de la chorégraphie. Elle favorise les collaborations originales et les expérimentations, et invitent des acteurs divers et talentueux à participer au processus de création.

Lieu de convivialité, la Maison des écritures souhaite concilier toutes les sensibilités et rapprocher tous les publics. Installée dans le parc Franck Delmas, elle invite à la création et à la contemplation, et offre à ses acteurs le temps nécessaire à la création. Elle offre également une opportunité rare de rencontres et de transmission entre les professionnels, les amateurs, les chercheurs, les scolaires, et tous les publics souhaitant s’investir dans un projet en lien avec l’écriture.

Lieu de solidarité, elle est ouverte à tous. Elle immerge tous les publics dans la démarche de création à travers des actions de médiation menées sur tout le territoire et un programme soutenu de diffusion dans l’enceinte de la Villa Fort-Louis et extra-muros. Elle développe et accompagne la pratique de l’écriture à l’occasion d’ateliers d’écriture, d’initiations, d’ateliers de lectures, de démarches d’alphabétisation, et trouve dans le prolongement de ces actions des occasions de développer l’accès au livre et à la lecture.

  • Le programme de cet été 2020

    Guy Régis Junior et Hélène Lacroix (Haïti) – Juin/septembre
    Après une résidence d'éducation artistique et culturelle à Marennes - Oléron durant 3 mois dans l'optique d'écrire un scénario de courte série (3 ou 4 épisodes) sur les plaisirs de Saint-Domingue - vie des colons au 18e siècle, Hélène Lacroix et Guy Régis Junior sont les premiers résidents à inaugurer la « Maison du gardien », le logement des résidents de la Maison des Écritures, situé à l’entrée du parc Frank Delmas. Cette résidence d’écriture partagée avec le Centre Intermondes s’étend sur trois mois, du 16 juin au 15 septembre, elle leur permettra d’avancer sur ce travail d'écriture de scénario.

     

    Les rendez-vous :

    Lectures dans le parc Frank Delmas

    Vernissage de « Nègres en vente ». À partir de textes d'archives (Journal de St Domingue, Gazette de St Domingue, Affiches américaines) et d’enregistrements dans le Port-au Prince et La Rochelle d’aujourd’hui, ils questionneront la traite d'esclaves à Saint Domingue entre 1680 et 1800. Ce travail de mémoire visant à redonner vie, corps et nom à toutes les personnes ayant subi le commerce triangulaire sur l’île de Saint Domingue, donne lieu à la création d’une œuvre sonore, poétique et performative, "Nègres en Vente" (NEV).
    Retrouvez le programme complet sur notre page Facebook.

     

    Écrivain, comédien, réalisateur et metteur en scène, Guy Régis Jr est né en Haïti en 1874.Il fonde la compagnie de théâtre Nous Théâtre en 2001 et travaille activement au développement des arts vivants en Haïti. Il est Directeur artistique depuis 2014 de l’Association Quatre Chemins et gère le festival des arts vivants du même nom. En 2016, le Festival des Quatre Chemins a été l’invité du Festival des Francophonies en Limousin. Il a été accueilli pour une résidence de médiation au Centre Intermondes en 2018 dans le cadre d’une bourse Centre National du Livre et en partenariat avec la Maison des auteurs des Francophonies en Limousin. Il revient au Centre Intermondes pour une résidence de création et pour poursuivre l’écriture de sa pièce sonore Nègres en vente.

     

    Hélène Lacroix est comédienne et musicienne et vit entre Haïti et la France. Entre 2014 et 2016, elle renforce sa formation artistique au Laboratoire de Formation au Théâtre Physique (LFTP) et a aussi suivi des études de gestion et a travaillé à la création d’entreprises sociales pendant plusieurs années. Elle anime des ateliers de théâtre en France et en Haïti et travaille également avec Guy Régis Junior pour accompagner la compagnie Nous Théâtre à la production et diffusion des spectacles.

     

    Françoise DO et Georges-Emmanuel Arnaud (Martinique) - août

     

    En résidence partagée avec le Centre Intermondes, elle est accueillie avec le photographe Georges-Emmanuel Arnaud, du 1er au 31 août dans le cadre de son projet d’écriture.

     

    Durant l’année 2017, elle a travaillé le texte La mer du dramaturge anglais Edward Bond avec le metteur en scène Jean-Claude Berutti. « Peu à peu, un univers, que je pratiquais sans connaître, où des mondes complexes ne se contentent parfois que de se jouxter, m’a sauté aux yeux. Avec le texte de La Planche, que je veux poursuivre en une pièce de théâtre, je souhaite plonger au cœur du personnage d’un pêcheur qui s’est retiré du monde, ou plutôt qui l’a fui, pour retrouver sa paix intérieure. Il se fait rattraper par la société suite à la disparition d’une femme en mer. »

     

    Françoise Dô observe les silences. Dans un processus de création imprégné de réalisme, elle utilise l'écriture et le récit théâtral pour explorer les tabous et les non-dits au sein des familles et de la société. Dans une esthétique de mise en scène sobre et contemporaine, elle cherche par la dramaturgie à interroger l’émotion des mots. Elle se forme au Cours Florent et est directrice artistique de la compagnie Bleus et Ardoise.

     

    Georges-Emmanuel Arnaud est un photographe, retoucheur créatif et producteur, né dans une île des Caraïbes françaises, la Martinique, et basé dans le monde entier. Soucieux des liens humains dans son travail, Georges-Emmanuel Arnaud concilie son amour de l'image et de l'humanité à travers plusieurs processus de création. L'innovation et la créativité étant au cœur de ce processus, sa magie s'opère grâce à l'évolution des technologies. Il travaille avec des photographes de renom comme Sarah Moon pour des marques telles que Chanel, Valentino, Dior Homme. Ces travaux sont présentés dans diverses publications internationales, telles que Vogue, Madame Figaro, 10Magazine, AnOther, Flair et bien d'autres.

     

    En partenariat avec la Cité Internationale des Arts de Paris.

     

    Retrouvez le programme complet sur notre page Facebook.

Dernière mise à jour : 15 juillet 2019

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?

Localisation

Direction Culture et Patrimoine

Hôtel de ville place de l'Hôtel de Ville La Rochelle

05 46 51 51 51

Ouvert en ce moment

Fermé en ce moment