Écoutez
Coefficient de marée à Voir les marées

Renaturation du marais de Tasdon

Catégorie(s) : Environnement

Informations générales

Statut : En cours

Présentation

D’une richesse écologique exceptionnelle, le marais de Tasdon abrite de nombreuses espèces protégées. Il joue aussi un rôle essentiel dans la régulation de l’eau et dans la captation du carbone présent dans l’atmosphère. Grâce à sa renaturation, il sera protégé et valorisé.

Délimité par les quartiers de Villeneuve-les-Salines, de Tasdon et la commune d’Aytré, le marais de Tasdon se déploie sur 124 hectares, dont 82 en Zone Naturelle d’Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF). Ancien marais salant, il a été progressivement asséché et remodelé.

Face aux enjeux environnementaux actuels, la Ville a souhaité rétablir le fonctionnement naturel de cette zone humide qui constitue un réservoir de biodiversité considérable et l’un des principaux puits de carbone bleu du territoire (captation de CO2 par les phytoplanctons).

Retour à la nature

Le projet de renaturation a consisté à recréer la connexion naturelle entre le marais et la mer, notamment en redonnant au cours d'eau de la Moulinette sa physionomie de ruisseau. Une zone humide de 10 hectares a été créée. De nouveaux bassins ont été dotés de berges en pente douce propices au développement de la biodiversité. Des îlots, plus accueillants pour les oiseaux, ont également été reconstitués. De nouveaux ouvrages hydrauliques ont été installés pour réguler le niveau d’eau.

Nouvelles opportunités de promenade

Si le marais est une zone protégée, il est aussi ouvert au public. On peut s’y balader à pied et à vélo, et en faire le tour en empruntant de nouvelles passerelles traversant les bassins.
Tous les chemins existants ont été restaurés et de nouvelles portions ont été ajoutées. Le long de l’avenue Jean-Moulin, une tour d’observation offre une vue dégagée à 300°.

Planning

  • De fin 2019 au printemps 2020 : création d’une zone humide sur l'ancien marais remblayé de Tasdon-Ouest. Les matériaux sont réutilisés pour aménager les berges des lacs et de la Moulinette.
  • Début 2020 : renaturation des berges du lac de Villeneuve-Ouest
  • Printemps 2020 : Renaturation des berges du Villeneuve-Est
  • Eté et automne 2020 : restauration du gabarit de la Moulinette. Rétrécissement du lit du ruisseau, recréation de zones humides en bordure en remplacement des élargissements antérieurs. Suppression des obstacles à la circulation piscicole. Plantation de plantes aquatiques sur le pourtour des lacs et des nouveaux bassins de Tasdon-ouest.
  • Printemps 2021 : Pose des passerelles et de pontons pour encourager la promenade et la contemplation.

Coût des travaux

  • 5,3 millions d’euros

Financeurs

  • Ville de La Rochelle
  • Commune d’Aytré
  • Communauté d’Agglomération de La Rochelle
  • Agence de l’eau 
  • Région Nouvelle-Aquitaine 

Service porteur du projet

  • Service Nature et paysages de la Ville de La Rochelle, 05 46 51 11 66

Chiffres

  • 330 espèces végétales
  • 150 espèces d'oiseaux
  • 124 hectares, dont 82 en Zone Naturelle d’Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF)
  • 10 hectares de zone humide créés

Contribution au projet «La Rochelle Territoire Zéro Carbone»

Les marais sont des « puits de carbone bleu » : ils ont la capacité de retirer du CO2 de l'atmosphère grâce à la capturation et à la séquestration opérées par leurs végétaux et sédiments. La restauration du fonctionnement naturel du marais de Tasdon contribue à piéger le CO2 et donc à atteindre l’objectif de neutralité carbone du territoire rochelais à l’horizon 2040. 

Localisation

Renaturation du marais de Tasdon

17000 La Rochelle

Ouvert en ce moment

Fermé en ce moment