Écoutez
Coefficient de marée à Voir les marées

Serge Linkès

Maître de conférences à l’Université de La Rochelle, Serge Linkès est un insatiable chercheur, véritable archéologue des manuscrits du XIXe et du XXe . La prestigieuse collection de La Pléiade lui a confié la direction de l’édition des romans et récits de Joseph Kessel. Un nouvel éclairage de l’œuvre.

Grand spécialiste de ce Lion de la littérature, dont un important fonds est conservé à La Rochelle, Serge Linkès a participé, en 2015, aux journées d’étude et à l’expo de manuscrits à la Bibliothèque Universitaire.

Aurions-nous ici le creuset de ce Kessel « pléiadisé » ?

Le fonds Kessel est conservé à La Rochelle, depuis 2018, par son « gardien » Pascal Génot* mais le projet d’une équipe Kessel est effectivement né dès 2015. Nous avons pris conscience de la nécessité de valoriser un patrimoine contenant la mémoire de l’activité médiatique et littéraire d’une grande figure du XXe siècle. J’ai créé un axe de recherche centré sur Kessel à l’ITEM, puis rencontré Hugues Pradier, directeur de la collection, pour lui parler de nos travaux, et le projet d’éditer Kessel dans La Pléiade est véritablement né.

Diriger pareille édition, qu’est-ce que cela suppose ? Quel a été votre rôle et que nous apprend votre appareil critique ?

J’avais travaillé pour l’édition Pléiade des œuvres romanesques de Stendhal, je connaissais donc les méthodes et les enjeux : de la rigueur, de l’exactitude (à défaut de perfection) et des journées de 14 heures. J’ai été amené à sélectionner les œuvres, mettre à disposition de l’équipe les manuscrits classés et toutes les ressources nécessaires. J’ai ensuite organisé et revu l’appareil critique, vérifié la fiabilité de toutes les informations, proposé des corrections. Mais c’est avant tout un travail d’équipe dont je n’ai été que le coordonnateur. Un travail difficile mais essentiel pour Kessel car il n’existait ni éditions critiques ni annotations éclairant ses textes aux enjeux sociétaux, historiques et géopolitiques complexes.

Chez lui, le reportage précède le roman, souvent suivi d’une adaptation cinéma. Ce mélange des genres est-il la raison de son succès public en même temps que de certaines “réserves“ notamment de l’Académie Française ?

Vous avez raison, certains ont dû trouver qu’un tel succès c’était trop pour un seul homme !

Qu’est-ce qui vous séduit chez lui ? Lequel de ses livres à votre préférence?

La fragilité d’un homme qui s’est évertué à se construire une stature de colosse. Car derrière la légende du Lion ou de l’Empereur, on découvre un homme fragilisé par la disparition d’êtres chers et par ses propres faiblesses, mais sensible à la vérité de l’autre et qui porte la même attention à un résistant ou une prostituée. Quant à ma préférence de lecteur, elle va à Fortune carrée, un roman d’une intensité incroyable.

Pour qui n’a pas encore rencontré Kessel, quelle est selon vous la porte d’entrée?

Tout dépend de la sensibilité de chacun. Si vous souhaitez du sulfureux, commencez par Belle de jour; si vous aimez l’histoire, par L’Équipage ou L’Armée des ombres ; de l’aventure, alors lisez Vent de sable, Fortune carrée, ou Les Cavaliers ; comprendre le monde actuel, tournez-vous vers Marchés d’esclaves, La Piste fauve ou Au Grand Socco. Kessel c’est un monde à lui seul. C’est aussi la mémoire du XXe siècle.

Et vos projets ? 

Concernant l’équipe Kessel, nous souhaitons maintenant étendre nos recherches à d’autres écrivains-reporters autour de la thématique « Écrire et réécrire le monde au XXe siècle ». Par ailleurs, je travaille à un projet intitulé Muse OnLine qui proposera en libre accès des données provenant de MUSE, une application réservée aux chercheurs, concernant la matérialité des archives (papiers et instruments d’écriture du XVIIe au XXe siècles) afin d’enrichir les projets liés aux humanités numériques comme on l’a fait pour l’Inventaire Condorcet. *éditeur du Lion dans l’édition Pléiade

Texte : E. Monteiro Da Silva
Photo: J. Chauvet

Repères

  • 1967 :  Naissance en région parisienne
  • 2000 : Études de lettres, Paris IV/Paris VIII, Thèse de Doctorat sur les manuscrits de Stendhal, post-doctorat centré sur les manuscrits du XXe siècle à l’UQAM
  • 2008 : Maître de conférences au département Lettres de LA ROCHELLE UNIVERSITÉ, chercheur à  l’Institut des textes et manuscrits modernes (ITEM), Laboratoire du CNRS de l’ENS
  • 2008-2016 : Responsable de l'axe Kessel à l’ITEM après avoir dirigé l'équipe Techniques et Pratiques de l'Ecrit (2008-2016).
  • 2014 : Participe à l'édition des oeuvres de Stendhal (La Pléiade)
  • 2020 : Parution des 2 volumes Kessel (La Pléiade), grand succès médiatique,plus de 150 articles et émissions radio 

Dernière mise à jour : 15 septembre 2020

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?